Informations et Nouvelles

Le Carême et l’arbre de vie

L’arbre de vie

 

 Le mot hébreu pour arbre, ETs, est l’un des mots les plus fréquents de la Bible hébraïque.

Il signifie aussi “du bois”  et encore “poteau

 

1/ L’arbre dans la Bible ? À quoi cela me fait-il penser ?

 

Quels arbres ?  Arbres du jardin d’Eden :

“… Dieu dit : «Que la terre donne de la verdure, de l’herbe porteuse de semence, des arbres fruitiers qui portent sur la terre du fruit selon leurs espèces et qui ont en eux leur semence !» Il en fut ainsi. La terre produisit de la verdure, de l’herbe porteuse de semence selon ses espèces et des arbres qui portent du fruit et qui ont en eux leur semence selon leurs espèces. Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir et il y eut un matin : troisième jour. …”Genèse 1,11-13.29

Je vous donne toute herbe porteuse de semence sur toute la terre, et tout arbre fruitier porteur de semence ; ce sera votre nourriture. …”

Saule, « aux saules des alentours nous avions pendu nos harpes » Ps 136,1

Figuier : « Chacun habitera sous sa vigne et sous son figuier, et il n’y aura personne pour le troubler.” Michée (4,4)

Sycomore (Zachée),

Olivier : «Le Seigneur ton Dieu te fait entrer dans un bon pays, un pays… de vignes, de figuiers, de grenadiers, d’oliviers à huile Dt 8, 7-8).

Cèdre « un cèdre du Liban à la ramure magnifique », Ez 31, 3),

Cyprès « comme un cyprès toujours vert », Os. 14, 9)

Palmier « « elle est dans son élan comme un palmier», Cantique des cantiques 7, 8).

 

L’arbre est un espace de vie, de salut.

L’arbre représente aussi le Juste, celui  qui se conduit avec justesse dans ses relations à Dieu et aux hommes.  Il nous dit le bonheur de vivre en présence  de Dieu

 

Psaume 1,3 :« Comme l’arbre planté sur le rivage des eaux

il donne son fruit en la saison

son feuillage ne fane pas,

tout ce qu’il entreprend réussit ! »

 

Jérémie 17,8 : « Celui dont Dieu est l’espérance, ressemble à « un arbre planté près des eaux,

 qui tend ses racines vers le courant ! »

 

 

 

 

 

2/ L’arbre de vie ?  il manifeste la vie. Une puissance de vie

 

-Genèse :

Genèse 2:9 « L’Eternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal. »

Genèse 3:22 « L’Eternel Dieu dit: Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement. »

 

L’arbre de vie  et l’arbre de la connaissance du bien et du mal symbolisent  l’un la vie et l’autre la responsabilité. Les deux arbres représentent donc les caractéristiques même de Dieu : immortalité et savoir illimité.

Adam et Ève, parce qu’ils ont péché, sont privés de l’accès à l’arbre de vie.

Ce genre d’arbre est bien connu dans les mythologies des cultures environnant le monde biblique :

-Les palmiers-dattiers des jardins des dieux et des temples en Mésopotamie, symbole de vie et de fécondité ;

– Les pommes d’or du jardin des Hespérides sensées apporter l’éternelle jeunesse à qui les consomme…

– Apocalypse c’est un arbre dont mangent ceux qui ont la vie

Apocalypse 2:7  « Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises: A celui qui vaincra je donnerai à manger de l’arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu. »

Apocalypse 22:2  « Au milieu de la place de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie, produisant douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois, et dont les feuilles servaient à la guérison »

Les fruits nourrissent les rachetés. Il y a encore des nations à guérir : les feuilles servent à la guérison. L’arbre de vie évoque cette nourriture que Christ est pour les siens. Les fidèles du Christ retrouvent la vie de Dieu dont ils furent privés par la faute d’Adam et d’Ève. Le Christ, venu racheter le péché humain, ouvre une voie qui va au-delà de la mort. Il offre à ses fidèles la possibilité de goûter au fruit de la vie éternelle.

 

L’arbre a été l’instrument central de la chute de l’homme. Dieu, dans sa miséricorde, voudra utiliser pour racheter l’homme l’instrument même de sa chute : le Christ meurt, sur la croix, pour le rachat des péchés. La croix : un nouvel arbre de vie.

Pour que grandisse le Royaume de Dieu, soyons, dans le jardin de ce monde, ces arbres pleins de fruits, bons jusqu’à guérir toutes souffrances parce qu’ils ont puisé l’eau de la Source et accueillant tous les oiseaux du ciel, comme le moutardier de la parabole de  Matthieu (cf Mt. 13, 31).

error: Content is protected !!