10 place Abbé Leauté La Verrie 85130 Chanverrie
En cas de décès : 06 45 51 84 99

Informations et Nouvelles

Billet Pentecôte 2020 actes 2, 1-11

Depuis des semaines nous vivions un temps particulier, au niveau humain et spirituel. La reprise généralisée des célébrations eucharistiques en ce jour de Pentecôte nous est donnée comme un don et un signe spirituel. L’Esprit nous est donné aujourd’hui encore pour produire son fruit. Quel signe porterons-nous en nous rassemblant à nouveau, et avec bonheur, pour célébrer l’Action de Grâces du Seigneur ? serons-nous croyants comme avant ?

L’Esprit de Pentecôte, tel un feu qui embrase, tel un vent qui pousse a fait sortir les apôtres du Cénacle. Leurs cœurs étaient brulants, mais ils étaient encore tétanisés de peur ; ils n’osaient rien dire. Ce matin-là, leurs langues se délient, ils vont vers les autres, tous les autres ; ils sont sans crainte, sans peur du jugement, ils retrouvent leur liberté d’assoiffés de vie.

Cette Pentecôte est la nôtre aujourd’hui. Nous, nous allons, comme à l’inverse pouvoir rentrer ensemble dans nos cénacles… mais, bien entendu, c’est pour en ressortir libres et chargés de mission…  « Revenir dans les églises n’a d’intérêt que si nous en sortons. Bouleversés. Ayant reçu l’Esprit. Parlant en d’autres langues » (JP Denis). Quels apprentissages avons-nous pu vivre, quels langages nouveaux allons-nous parler ?

  • Celui d’une vie chrétienne domestique. La prière, la messe télévisée, la lecture de la Parole, les commentaires et les partages entre nous … voilà du renouveau à poursuivre : pas d’Eglise globale sans Eglise domestique, familiale ? comment augmenter cela ? effort pastoral à suivre !
  • Ces efforts pour rendre la messe accessible selon les moyens actuels, un langage compréhensible, un cadre de célébration beau et simple, des rôles complémentaires… une messe des origines… quelle leçon en garder pour nourrir notre foi, ensemble ?
  • L’expérience éthique et spirituelle du jeûne eucharistique ne peuvent avoir été vains. La communion n’est pas une nourriture banale et routinière, mais une semence de vie éternelle qui produit son fruit aujourd’hui, qui transforme, qui identifie au Christ. Recevoir la communion n’est pas un droit mais une exigence… n’est pas une routine mais unique ! distinguons l’essentiel de la forme…
  • Avons-nous été privés de tout sacrement ? un sacrement, c’est un signe et un chemin de Dieu… ils n’ont pas manqués ces « sacrements » de la présence et de l’action de Dieu si nous avons été attentifs à la vie, à l’actualité, à la générosité… nous en aurons accueillis des « icones » de l’amour de Dieu ! Le ‘sacrement’ de Dieu était donc là, tous les jours, à notre portée : ma voisine, mon époux, tous ceux qui sont en ce moment à notre chevet, éboueurs, infirmières, médecins, et aussi les malades et tous ceux qui ont peur… Oui, c’est bien l’autre qui est le chemin de Dieu vers nous et notre chemin vers Lui. N’oublions pas cette parole de Jésus à propos du sabbat : les sacrements sont faits pour l’homme et non l’homme pour les sacrements…
  • En nous retrouvant à l’église, nous refaisons « communauté» mais il y aura des absents, des gens qui ne pourront ou n’oseront pas revenir. Les chaises vides ne sont pas une simple mesure sanitaire, mais l’invitation à penser à tous les « manquants », mais aussi à tous les « distants » … pourquoi notre foi ne les attire plus ?
  • Dans les chaises vides il y a ceux qui ne reviendront pas, ou pas de sitôt… quelles relations allons-nous garder ou recréer avec eux ? quelle densité communautaire allons-nous étoffer ? « On ne peut pas reprendre nos rassemblements, juste pour les personnes valides, informées, en bonne santé. Le vrai défi est de réussir à refaire communauté autour du Christ et de sa Charité, pour les personnes les plus vulnérables… » Mgr Benoit-Gonin, de Beauvais

Comme dit le cantique : « ne rentrez pas chez vous comme avant ! » ça serait quand même bizarre si rien ne changeait ! l’Esprit Saint serait-il en panne, ? ou nous, trop fermé à son œuvre ? ne manquons pas la grâce !

Jean B (dernier billet)